Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

"De nombreux autres travaux utilisent des méthodes semblables de désambiguisation pour produire des interfaces hybrides intégrant tagging libre et bases de données structurées. On peut citer par exemple différents projets tels que : -Facetag  (Quintarelli, Rosati, 2008)-Semkey (Marchetti, Rossela, 2007)-T-org (Abbassi, Staab, Cimiano, 2007)-Tagpedia (Ronzano et al., 2008)  -SRTag (Limpens, 2010)" p. 73

img

Crepel Maxime

M. Crepel, « Tagging et folksonomies : pragmatique de l'orientation sur le Web », Université Rennes 2, Rennes, 2011.

"Poincaré (1905) raille les mathématiciens qui prétendent se hisser vers une vérité démontrée par la seule force de l'axiomatique et de la logique et considère que l'analogie est au coeur de la pensée mathématique" p. 71

img

Sander Emmanuel

E. Sander, « Les connaissances naïves en mathématiques », in Les connaissances naïves, A. Colin, 2008.

"La « pratique » peut être définie comme une manière concrète d’exercer une activité (Rey, 2005), en recherchant également des résultats probants qui peuvent être associés à l’expérience, à l’action et à une posture analytique du sujet vis-à-vis de sa propre activité. Ce qui veut dire alors que l’acteur n’est pas considéré comme soumis et aveuglé par son champ d’actions, mais bien responsable et capable de situer et d’interroger sa propre pratique, et d’avoir une forme d’expertise sur son propre registre d’activités, d’autant plus que dans la plupart des situations interrogées, l’acteur par son analyse, cherche à améliorer son action et à être plus efficace" p. 42

img

Liquète Vincent

V. Liquète, « Des pratiques d'information à la construction de connaissances en contexte : de l'analyse à la modélisation SEPICRI », HDR, Université de Rouen, 2011.

"Le langage d'indexation : est un terme relativement récent utilisé par l'indexeur pour désigner un ensemble de symboles ou termes et exprimer les résultats de l'analyse des contenus thématiques des documents [Kassem 1984]. Les plans de classification et les listes de vedettes matières sont considérés comme étant un système linguistique en lui-même. Ils sont formés d'un ensemble de mots qu'il s'agisse de symboles ou de termes ayant des spécificités sémantiques, qui déterminent le domaine de leur utilisation et des règles grammaticales qui définissent leurs ordres." p. 28

img

Azzu Magda

M. Azzu, « Etat des lieux de la classification et de l’indexation dans les bibliothèques et centres d’informations des pays arabes », Paris 8, Saint-Denis, 2006.

"La durée se dit en fonction des parties extensives et se mesure au temps pendant lequel ces parties appartiennent à l'essence. Mais l'essence en elle-même à une réalité ou une existence éternelle ; elle n'a pas de durée, ni de temps qui marque l'achèvement de cette durée" p. 291

img

Deleuze Gilles

G. Deleuze, Spinoza et le problème de l'expression. Paris: Éditions de Minuit, 1968.

"L’analyse et la prise en compte des points de vue constituent un enjeu majeur pour la réussite des projets en facilitant la construction d’une « représentation partagée » du problème et des ressources pour sa solution. Le « point de vue » correspond ainsi à l’émergence d’un objet d’étude à la jonction de l’individuel et du collectif, de l’individuel et du social."

img

Wolff Marion, Burkhardt J.-M., de la Garza Concepción

M. Wolff, J. - M. Burkhardt, et C. de la Garza, « Analyse exploratoire de "points de vue" ? : une contribution pour outiller les processus de conception », Le travail humain, vol. Vol. 68, nᵒ 3, p. 253-286, sept. 2005.

"Ce que révèle le numérique et la bêtise tenace des ordinateurs, c'est l'intelligence nue, pure, comme capacité d'apporter des réponses nouvelles à des questions non prévues et non des solutions qui n'aient pas été pré-programmées." p. 52

img

Boutang Yann Moulier

Y. M. Boutang, « Du design capitalisme au capitalisme cognitif », in Le design de nos existences : A l'époque de l'innovation ascendante, Mille et une Nuits, 2008.

"Parti d’une conception hilbertienne du signe écrit dans laquelle sa reconnaissance préconceptuelle est à la fois établie et repoussée à l’extérieur du domaine censé être exclusivement régi par le calcul, il a su pousser à la limite le point de vue en question jusqu’à le subvertir entièrement et faire surgir la question de l’apparition géométrique de la forme comme le problème fondamental du rapport entre calculable et non-calculable." p. 69

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe », Matière première, Revue d’épistémologie et d’études matérialistes, vol. « Modèles, simulations, systèmes», nᵒ n° 3, p. 57-70, 2008.

"Une des fonctions les plus importantes de l'enseignement, du primaire aux différents cycles universitaires, sera donc de favoriser chez les étudiants la croissance durable de capacités autonomes de gestion personnelle des connaissances. Et cette gestion personnelle doit être conçue dès l'origine comme un processus élémentaire à partir duquel peuvent émerger les processus distribués d'intelligence collective qui l'alimentent en retour." p. 102

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Les jeux thérapeutiques apportent d’autres avantages comme la personnalisation de la thérapie, notamment par l’adaptation dynamique de la difficulté des exercices aux capacités du patient." p. 26

img

Mader Stéphanie

S. Mader, « Le "game design" de jeux thérapeutiques : Modèles et méthodes pour la conception du gameplay », Informatique, Conservatoire national des arts et metiers - CNAM, 2015.

"... les qualités essentielles de l'allégorie sont la ressemblance parfaite de l'image avec l'objet ; de manière que la première rappelle promptement l'autre, et la force esthétique de l'image [...] il ne faut pas qu'elle soit poussée trop loin, il ne faut pas y mêler l'expression propre de la chose même : ces deux défauts la rendroient absurde" p. 215

img

Winckelmann Johann Joachim

J. J. Winckelmann, De l'allégorie, ou Traités sur cette matière; par Winckelmann, Addison, Sulzer, etc. [tr. and ed. by H. Jansen]. 1799.

Comment évaluer la complétude ??? Comment on pose la question ???

img

Bertin Jacques

J. Bertin, Sémiologie graphique les diagrammes, les réseaux, les cartes. Paris: Ed. de l'EHESS, 1999.

"Le centre doit sans cesse produire de la spirale parce que la transformation du signifiant en signifié produit elle-même du signifiant." p. 155

img

Jedrzejewski Franck

F. Jedrzejewski, « Diagrammes et Catégories », Philosophie, Université Paris-Diderot - Paris VII, Paris, 2007.

"Les concepts sont des objets isolés, ils ne s’ajustent pas spontanément les uns aux autres, « leurs bords ne coïncident pas » comme dit Deleuze. Ce qui leur permet de « prendre » (comme on le dit du plâtre qui durcit), et de former un tout cohérent et unifié, c’est leur « plan de consistance » ou, « plus exactement » dit le texte, leur « plan d’immanence »."

img

Bertrand Denis

D. Bertrand, « Narratologie, narrativité et régimes d’immanence », AS - Actes Sémiotiques, nᵒ 117, juin 2014.

"si beaucoup de choses se dérobent aujourd'hui à notre vue dans le monde visible, c'est que le "regard intérieur" nécessaire à leur appréhension est soit obscurci, soit dirigé ailleurs. De nos jours, nous préférons accommoder notre regard au virtuel plutôt qu'au visible, aux images plutôt qu'aux apparences, aux représentations plutôt qu'aux phénomènes." p. 157

img

Harrison Robert Pogue.

R. P. Harrison, Jardins : réflexions sur la condition humaine. Paris: le Pommier, 2007.

"certains auteurs scindent systématiquement la science de l’information en deuxsous-axes complémentaires. L’axe syntaxique s’intéresse à la représentationformelle de l’information, tandis que la dimension sémiotique prend en compte lasignification de l’information." p. 1

img

Leleu-Merviel Sylvie

S. Leleu-Merviel, « Le sens aux interstices, émergence de reliances complexes », in Complexité 2010, Lille, France, 2010, p. http://www.trigone.univ-lille1.fr/complexite2010/programme/B2.4-T_Leleu.pdf.

"l'allégorie maintient la distinction des deux sens, le littéral et le figuré, même si le seul sens visé est le second. Un sens ne transforme pas l'autre, il serait mal venu que le sens littéral altérât le sens spirituel. La figure sert de voile pour reprendre la métaphore chère à Voltaire et à Fontanier, mais le voile ne fonctionne, paradoxalement, non comme un écran mais comme un révélateur. [...] Le voile ne fait donc qu'accentuer les propriétés de l'objet, ou plutôt le rapport entre les propriétés de l'objet et les aptitudes du sujet, qui peut être en rapport de concordance ou de discordance. Il joue un rôle de crible, d'instrument critique, qui, de l'auteur au lecteur, facilite l'élimination ou le passage." p. 81

img

Faudemay Alain

A. Faudemay, Voltaire allégoriste: Essai sur les rapports entre conte et philosophie chez Voltaire. Pu Fribourg, 1998.

"Dans le domaine scientifique s'impose l'exigence inévitable de trouver des nomenclatures adéquates pour de nouvelles découvertes tant dans le domaine des sciences physiques que des sciences naturelles, afin de réagir, aux incertitudes symbolico-allégorique du langage alchimique précédent." p. 242

img

Eco Umberto

U. Eco, La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne. Paris: Seuil, 1994.

"Son problème [Bacon] est de constituer un alphabet des notions fondamentales, et l'Abecedarium novum Naturae, composé en 1622 [...] représente une tentative d'indexation du savoir." p. 246

img

Eco Umberto

U. Eco, La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne. Paris: Seuil, 1994.

"L'ethnométhodologie élabore une critique radicale de la non-reconnaissance, en sociologie, de l'articulation sémiologique entre l'action et son interprétation. elle invite à explorer de manière neuve [...] le rapport sémiologique entre la sémiotique de l'action et la sémiotique linguistique qui permet de l'interpréter. L'ethnométhodologie peut être vue, sous cet angle, comme une technologie orientée vers l'établissement de grammaires efficaces de l'action, grammaire "localistes" de l'action situé, capables de se frotter, par l'utilisation pratique qu'en font les acteurs auxquelles elles sont destinées, à l'épreuve de l'action." p. 83

img

Amiel Philippe Henri Louis

P. H. L. Amiel, Ethnométhodologie appliquée: éléments de sociologie praxéologique. Presses du LEMA, 2010.

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus