Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

"Par exemple, telles théories physiques sont, dans l'état de la science, réputées plus probables que d'autres, parce qu'elles nous semblent mieux satisfaire à l'enchaînement rationnel des faits observés, parce qu'elles sont plus simples ou qu'elles mettent en évidence des analogies plus remarquables ; mais la force de ces analogies, de ces inductions, ne frappe pas au même degré tous les esprits, même les plus éclairés et les plus impartiaux. La raison est saisie de certaines probabilités, qui pourtant ne suffisent pas pour déterminer une entière conviction. Ces probabilités changent par les progrès de la science. Telle théorie combattue finit par obtenir l'assentiment unanime; mais les uns cèdent plus tard que d'autres: preuve qu'il entre dans les éléments de cette probabilité quelque chose qui varie d'un esprit à l'autre." p. 426

img

Cournot Antoine Augustin

A. A. Cournot, Exposition de la théorie des chances et des probabilités. 1843.

"Un psychologue qui étudierait en une longue enquête les images diverses de la racine explorerait toute l'âme humaine." p. 290

img

Bachelard Gaston

G. Bachelard, La terre et les rêveries du repos : essai sur les images de l'intimité. Corti, 1941.

"Les possibilités de la technologie paraissant illimités, les destinataires de produits et de services semblent de moins en moins se satisfaire du rôle passif de clients ou d'usagers, et vouloir devenir de plus en plus des contributeurs et des praticiens - c'est-à-dire aussi redevenir des citoyens." p. 17

img

Stiegler Bernard, Boutang Yann Moulier, Cadix Alain, Collectif

B. Stiegler, Y. M. Boutang, A. Cadix, et Collectif, Le design de nos existences : A l'époque de l'innovation ascendante. Mille et une Nuits, 2008.

"La place du lecteur constitue un des noeuds de l’herméneutique. Ce noeud est désigné par l’expression « liber et speculum », traduisant un double rapport entre le livre et le “miroir” : parce que « c'est notre expérience qui explicite le mystère contenu dans le texte » mais aussi que « nous nous découvrons dans le miroir des mots » (Ricoeur, 1969, p. 377)." p. 7

img

Bénel A., Lejeune C.

A. Bénel et C. Lejeune, « Partager des corpus et leurs analyses à l'heure du Web 2.0 », Degrés: Revue de Synthèses à Orientation Sémiologique, vol. 36, nᵒ 136-137, 2009.

"la fabrique de la "traçabilité" - des profils et des trajectoires, jusqu'au coeur des agencements désirant de la psyché -, envisagée comme problème anthropologique et politique, prend une ampleur jamais atteinte." p. 30

img

Juanals Brigitte, Noyer Jean-Max

B. Juanals et J. - M. Noyer, « De l'émergence de nouvelles technologies intellectuelles », in Technologies de l'information et intelligences collectives, Hermes Science Publications, 2010.

"Cette vision de ce nœud gordien à la limite de la possibilité de la connaissance est le jaillissement fondamental de l’interrogation inhérente à toute forme de savoir. Question « originaire », mais peut-être simplement question jamais irréductible à une tension vers la réponse. L’homme n’a peut-être jamais pensé qu’en fonction d’une énigme à partir de laquelle il a été contraint de déployer sa conscience. La toile des savoirs techniques et discursifs se tisse de questions et de réponses, mais l’énigme se tend vers autre chose : une courtepointe se forme autant de ses mailles que de sa laine. Sans doute la pensée réflexive ne s’est jamais développée qu’à partir de ce constat : « je sais que je ne sais pas ». " p. 29

img

Marion Dominic

D. Marion, « Savoir et affect : pour une économie du non-savoir », Université de Montréal, 2010.

"Le but du design combinatoire est précisément celui-ci : associer une pensée taxonomique avec un processus de construction d'objets." p. 247

img

Pachet François

F. Pachet, « Des machines à sortir de soi », in Le design de nos existences : A l'époque de l'innovation ascendante, Mille et une Nuits, 2008.

"... l'allégorie est un type particulièrement raffiné d'exercice spirituel, qui reprend à son compte l'objectif plus large d'affiner la connaissance que l'on a de ce monde et le flux des formes extérieures en vue de percevoir les vérités éternelles" p. 110

img

Fishbane Michel

M. Fishbane, « L'allégorie dans la pensée, la littérature et la mentalité juive. », in Allégorie des poètes Allégorie des philosophes : Etudes sur la poétique et l'herméneutique de l'allégorie de l'Antiquité à la Réforme, Librairie Philosophique Vrin, 2005.

"l'expression, en effet, a ce double aspect : d'une part elle est miroir, modèle et ressemblance ; d'autre part germe, arbre et rameau [...] L'immanence est précisément le vertige philosophique, inséparable du concept d'expression (double immanence de l'expression dans ce qui s'exprime, et de l'exprimé dans l'expression)." p. 163

img

Deleuze Gilles

G. Deleuze, Spinoza et le problème de l'expression. Paris: Éditions de Minuit, 1968.

"le fil conducteur de ce texte sera de comprendre systématiquement la mesure de l‟information apportée par un événement comme un nombre de questions nécessaire pour identifier cet événement" p. 4

img

Baltz Claude

C. Baltz, Shannon, critiques, dépliages, reconstruction, Europia Production. Paris: , 2010.

"Mais plutôt que de s'associer aux croisades à la mode contre les méfaits du modernisme, plutôt que de prêcher la réhabilitation des valeurs transcendantales en déroute ou de s'abandonner aux délices désabusés du post-modernisme, on peut tenter de récuser le dilemme du refus crispé ou de l'acceptation cynique de la situation." p. 9

img

Guattari Félix

F. Guattari, Cartographies schizoanalytiques. Galilée, 1989.

"L’espace informationnel est alors à tout instant le résultat de l’histoire de son couplage interactionnel avec l’utilisateur, lequel comme on le sait n’a pas à être optimal, mais juste viable (Varela, 1989). Chacun de ces équilibres décrit comme stabilité doit également être pensé comme métastable, c’est-à-dire dans une dynamique de changement perpétuel, pouvant toujours basculer vers de nouveaux équilibres émergents, de nouvelles tâches, schèmes, structures, outils, etc. La cohérence d’ensemble de ces différents éléments à un instant est sans doute illusoire, car l’activité (au sens Théorie de l’Activité) ne s’embarrasse que de cohérence au regard de son objet, qui peut trouver satisfaction dans des actions, interactions, outils ou structures très variés et changeants. Il nous semble — en accord avec l’approche instrumentale et la Théorie de l’Activité (et contre une approche d’action située radicale) — que l’on peut trouver des cohérences locales, qui correspondent à l’utilisation d’instruments ou de systèmes d’instruments dans des séquences d’actions signifiantes ayant pour objets des structures informationnelles identifiables" p. 82

img

Prié Yannick

Y. Prié, « Vers une phénoménologie des inscriptions numériques. Dynamique de l'activité et des structures informationnelles dans les systèmes d'interprétation. », HDR, Université Claude Bernard - Lyon I, Lyon, 2011.

"Les GE [graphe existenciels] sont divisés en trois parties, appelées alpha, beta et gamma :- les graphes α sont employés pour vérifier le calcul propositionnel- les graphes β sont employés pour vérifier le calcul des prédicats, et permettent de traiter les individus et l’existence individuelle (cf. MS 462)- les graphes γ tiennent à ce que Peirce, en employant la terminologie médiévale, appelle « logique de deuxième intention », et donc un métaniveau qui comprend entre autres la logique modale." p. 105

img

Fadda Emanuele

E. Fadda, « Graphes, diagrammes, langue et pensée chez C. S. Peirce », Dossiers d'HEL, vol. 9, p. 98-112, 2016.

"Ces pratiques médiatisées se trouvent au centre de la transformation des "écologies sociognitives" " p.19

img

Juanals Brigitte, Noyer Jean-Max

B. Juanals et J. - M. Noyer, « Introduction », in Technologies de l'information et intelligences collectives, Hermes Science Publications, 2010.

"Le premier concerne l’analyse sémantique des traces d’interactions humaines médiatisées et plus précisément dans des contextes d’apprentissage. Le deuxième verrou se trouve dans la difficulté actuelle d’appréhender les traces de façon transversale entre outils et oblige à trouver des solutions pour une meilleure interopérabilité entre les systèmes captant et gérant les traces." p. 168

img

George Sébastien

S. George, « Interactions et communications contextuelles dans les environnements informatiques pour l'apprentissage humain », HDR, INSA de Lyon, 2010.

""Account", indexicalité et réflexivité s'imposent comme les trois concepts clés de l'ethnométhodologie [...] ils s'ordonnent comme une triade (un objet : l'account, et ses propriétés d'indexicalité et de réflexivité)" p. 74

img

Amiel Philippe Henri Louis

P. H. L. Amiel, Ethnométhodologie appliquée: éléments de sociologie praxéologique. Presses du LEMA, 2010.

"Lors de cette évaluation les utilisateurs ont commis quatre fois moins d’erreurs lorsqu’ils utilisaient l’interface à base de diagrammes de Venn. L’auteur conclut que la formulation par diagrammes de Venn est supérieure à la formulation textuelle, car elle rend impossible les erreurs structurelles liées au parenthésage des expressions booléennes, et permet d’éviter les problèmes liés à la mauvaise interprétation de la sémantique des opérateurs booléens. En effet, le sens des opérateurs booléens ET et OU est parfois confondu avec le sens des conjonctions de coordination et et ou du langage naturel. Ainsi l’opérateur disjonctif OU est fréquemment interprété comme exclusif. L’opérateur conjonctif ET est quant à lui parfois interprété comme une union plutôt que comme une intersection." p. 33

img

Thièvre Jérôme

J. Thièvre, « Cartographies pour la Recherche et l’Exploration de données Documentaires », Informatique, Université Montpellier II, 2006.

"1. Apprendre à interpréter l'information plutôt qu'à l'emmagasiner [...] 2. Partager le geste d'interprétation inventrice dans la présence interactive, plutôt que communiquer des contenus figés. [...] 3. Former des interprètes généralistes plutôt que des savants spécialisés. [...] 4. Dynamiser les disciplines grâce à la créativité des sous-cultures minoritaires. [...] 5. Concevoir l'autoformation universitaire comme construisant des capacités communes de partage [...] 6. Apprendre à intégrer l'argumentation logique au sein d'une vue plus large et critique des pratiques communicationnelles [...] 7. Reconfigurer l'université autour d'un grand axe mettant en tension les disciplines scientifiques avec l'indiscipline propre aux Humanités" p. 121

img

Citton Yves

Y. Citton, L'avenir des humanités : Economie de la connaissance ou cultures de l'interprétation ?. Paris: Editions La Découverte, 2010.

"Un jeu d'interprétation collective fonctionne donc à la fois comme un instrument d'observation et un poste de pilotage entre les mains d'une conversation créatice : un vaisseau virtuel explorant la sphère sémantique." p. 335

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"La notion de forme symbolique recoupe ainsi trois ordres généralement tenus pour séparés : la ritualisation, l’activité pratique et le fictionnel. Ces trois ordres se conditionnant mutuellement, on supposera qu’il n’est pas possible de les décomposer." p. 35

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Pour une anthropologie sémiotique ; recherches sur le concept de Forme symbolique », HDR, Université Paris Sorbonne-Paris IV, 2010.

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus