Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

"L'archétype est la forme propre de la probabilité psychique en ce sens qu'il remplit en quelque sorte une fonction d'organisation typologique des processus instinctuels, représentative d'une moyenne." p. 105

img

Jung Carl Gustav.

C. G. Jung, « La synchronicité, principe de relations acausales », in Synchronicite et Paracelsica, Paris: A.Michel, 1950.

"Le travail peut maintenant être défini comme la coopération intelligente des cerveaux reliés en réseaux (Lazzarato 2002). La même transformation globale conduit à porter une attention croissante à la contextualisation des connaissances, c’est-à-dire à la part des immatériels qui n’est pas codifiable. L’apprentissage, l’invention, l’innovation, la création artistique qui possèdent des caractéristiques des biens publics tels que les définit l’économie deviennent le cœur de la valeur économique. Ils ne peuvent cependant être transformés en biens marchands que par l’attribution juridique d’un monopole de détention à une entité privée (marque, brevet, droit d’auteur)." p. 72

img

Moulier Boutang Yann

Y. Moulier Boutang, « Droits de propriété intellectuelle, terra nullius et capitalisme cognitif », Multitudes, vol. 41, nᵒ 2, p. 66, 2010.

"Un système symbolique consiste en un schéma symbolique mis en relation avec un domaine de référence. Bien que nous ayons vu (chapitre II) qu'un symbole peut ou non dénoter ce à quoi il fait référence, je m'ocupe dans ce chapitre de dénotation plutôt que d'exemplification." p. 179

img

Goodman Nelson, Morizot Jacques

N. Goodman et J. Morizot, Langages de l'art: une approche de la théorie des symboles. J. Chambon, 1990.

"Le processus cognitif d'interprétation des textes en langues naturelles repose largement sur la capacité à identifier des unités textuelles emboîtées récursivement." p. 274

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Le web syntaxique qui consiste à transmettre des documents sur le réseau en assurant leur reproduction sur le terminal de l'utilisateur final au terme d'une série de transformation éditoriales sur le contenu." p. 15

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

"l’histoire nous montre que ce sont surtout des mathématiciens et physico-mathématiciens qui proposèrent de nouveaux modèles théoriques de croissance des êtres vivants et des plantes. Et parmi ces derniers, ce sont tout spécialement des mathématiciens versés dans des problèmes concrets de calculabilité (comme Turing, von Neumann et Ulam), à la lisière entre le développement d’un nouvel objet technique et celui de ses usages : l’ordinateur." p. 172

img

Varenne Franck

F. Varenne, « Le destin des formalismes : à propos de la forme des plantes - Pratiques et épistémologies des modèles face à l'ordinateur », phdthesis, Université Lumière - Lyon II, 2004.

"évoquer l'idée leibnitzienne de "monade", unité première qui, d'une certaine façon, contient le tout qui la contient." p. 103

img

Morin Edgar

E. Morin, La méthode, La connaissance de la connaissance, tome 3. Seuil, 1992.

"L’espace informationnel est alors à tout instant le résultat de l’histoire de son couplage interactionnel avec l’utilisateur, lequel comme on le sait n’a pas à être optimal, mais juste viable (Varela, 1989). Chacun de ces équilibres décrit comme stabilité doit également être pensé comme métastable, c’est-à-dire dans une dynamique de changement perpétuel, pouvant toujours basculer vers de nouveaux équilibres émergents, de nouvelles tâches, schèmes, structures, outils, etc. La cohérence d’ensemble de ces différents éléments à un instant est sans doute illusoire, car l’activité (au sens Théorie de l’Activité) ne s’embarrasse que de cohérence au regard de son objet, qui peut trouver satisfaction dans des actions, interactions, outils ou structures très variés et changeants. Il nous semble — en accord avec l’approche instrumentale et la Théorie de l’Activité (et contre une approche d’action située radicale) — que l’on peut trouver des cohérences locales, qui correspondent à l’utilisation d’instruments ou de systèmes d’instruments dans des séquences d’actions signifiantes ayant pour objets des structures informationnelles identifiables" p. 82

img

Prié Yannick

Y. Prié, « Vers une phénoménologie des inscriptions numériques. Dynamique de l'activité et des structures informationnelles dans les systèmes d'interprétation. », HDR, Université Claude Bernard - Lyon I, Lyon, 2011.

"Principes de connexion et d'hétérogénéité : n'importe quel point d'un rhizome peut-être connecté avec n'importe quel autre, et doit l'être. C'est très différent de l'arbre ou de la racine qui fixe un point, un ordre." p. 13

img

Deleuze Gilles., Guattari Félix.

G. Deleuze et F. Guattari, Mille plateaux. Paris: Éditions de minuit, 1980.

"L'événement se produit dans un chaos, dans une multiplicité chaotique, à condition qu'une sorte de crible intervienne." p. 103

img

Deleuze Gilles

G. Deleuze, Le pli. Editions de Minuit, 1988.

"Malgré les effort redoublés des philosophes depuis Descartes, il ne semble pas qu'une telle traduction en un langage "pur" (langage de la "conscience" ou du "concept") soit encore à disposition des hommes. Le langage du phénoménologue (primat de la conscience) reste encore tout entier traversé de "visée", de regard qui "tourne autour" de la chose, de "point de vue", d'"extériorité" (ou de "transcendance" de l'objet), etc. Le langage du logicien (primat du concept) reste tout entier appuyé sur ce qui n'est justement pas un langage des concepts, mais une écriture, une disposition spatiale de signes sur la page où ils s'inscrivent et qui leur permet de transcrire "intuitivement" des propriétés primitives comme celle d'ordre et de symétrie, à partir desquelles bâtir le système fondamentale des ses inférences. Dans tous ces cas, la "pensée pure" est en fait posée d'emblée comme inséparable d'une forme de spatialité qu'on se contente simplement de dénier au motif qu'elle ne serait "que" métaphorique - alors même qu'on se voit bien incapable d'expliciter le sens "littéral" que cette métaphore est censée poétiquement voiler." p. 38

img

Rabouin David

D. Rabouin, Vivre ici, Spinoza, ethique locale, 1ᵉʳ éd. Presses Universitaires de France - PUF, 2010.

"la notion de forme symbolique, dans la mesure où elle ne repose plus sur un partage strict entre vérité et illusion au sens de la distinction entre l’Analytique et la Dialectique de la Critique de la raison pure, doit avant tout être conçue comme ce qui manifeste le caractère métaphorique de tous les rapports à l’étant, rapports dont la notion de forme symbolique préserve l’unité différenciée." p. 22

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Pour une anthropologie sémiotique ; recherches sur le concept de Forme symbolique », HDR, Université Paris Sorbonne-Paris IV, 2010.

"un spinoziste se reconnaît minimalement à cette position curieuse : l'éthique et l'ontologie sont pour lui une seule et même chose." p. 32

img

Rabouin David

D. Rabouin, Vivre ici, Spinoza, ethique locale, 1ᵉʳ éd. Presses Universitaires de France - PUF, 2010.

"l'allégorie maintient la distinction des deux sens, le littéral et le figuré, même si le seul sens visé est le second. Un sens ne transforme pas l'autre, il serait mal venu que le sens littéral altérât le sens spirituel. La figure sert de voile pour reprendre la métaphore chère à Voltaire et à Fontanier, mais le voile ne fonctionne, paradoxalement, non comme un écran mais comme un révélateur. [...] Le voile ne fait donc qu'accentuer les propriétés de l'objet, ou plutôt le rapport entre les propriétés de l'objet et les aptitudes du sujet, qui peut être en rapport de concordance ou de discordance. Il joue un rôle de crible, d'instrument critique, qui, de l'auteur au lecteur, facilite l'élimination ou le passage." p. 81

img

Faudemay Alain

A. Faudemay, Voltaire allégoriste: Essai sur les rapports entre conte et philosophie chez Voltaire. Pu Fribourg, 1998.

"un « acte de design » consiste en une confrontation du monde intérieur du désigner avec le monde extérieur, dont celui de la matière, chacun des mondes ayant sa logique propre. C'est pourquoi l'éléve du Bahaus devait avoir une formation, au moins une initiation, préalables aux métiers, comme transformateurs de matières." p. 67

img

Cadix Alain

A. Cadix, « A dessein », in Le design de nos existences : A l'époque de l'innovation ascendante, Mille et une Nuits, 2008.

"Le jardinier se mit en colère, changea de couleur, ricanant et dit : " J'ai appris de mon maître ceci : qui se sert de machines use de mécaniques et son esprit se mécanise. Qui a l'esprit mécanisé ne possède plus la pureté de l'innocence et perd la paix de l'âme. Le Tao ne soutient pas celui qui a perdu la paix de l'âme. Ce n'est pas que je ne connaisse pas les avantages de cette machine, mais j'aurais honte de m'en servir." ". p. 22

img

Tchouang-tseu

Tchouang-tseu, Joie suprême. Barcelone: Gallimard, 2013.

"James Paul Gee [GEE 07], en analysant les formes sémantiques de jeux vidéos, ouvre la voie à une exploration pédagogique plus large : "there are two different ways to look at a semantic domain : internally and externally. Any domain can be viewed internally as a type of content or externally in terms of people engagesd in a set of social practices". " p. 141

img

Boudier Valérie Lavergne, Dambach Yves

V. L. Boudier et Y. Dambach, Serious Game : Révolution pédagogique. Hermes Science Publications, 2010.

"Confondre accès et référence serait en effet oublier que le lien symbolique usuel entre mots et choses ne nécessite aucunement de se voir implémenté  d’une quelconque manière. Nul besoin d’avoir recours à des moyens d’ordres techniques pour qu’un mot atteigne son objet, aucun artefact n’y pourvoira" p. 3

img

Monnin Alexandre, Limpens Freddy, Laniado David, Gandon Fabien

A. Monnin, F. Limpens, D. Laniado, et F. Gandon, « L'ontologie NiceTag : les tags en tant que graphes nommés », in Atelier Web Social, 10ième Conférence Internationale Francophone sur l'Extraction et la Gestion des Connaissances, Hammamet, Tunisie, 2010.

Un état de l'art des techniques de recherche d'information très complet avec tout plein d'équations et de concept pour la recherche documentaire... Mais aucune présentation d'interface... Il faudrait peut-être faire une analyse complète du bouquin si y'a le temps...

img

Ihadjadene Madjid.

M. Ihadjadene, Les systèmes de recherche d'informations modèles conceptuels. Paris: Hermès science publ. : Lavoisier, 2004.

"Seront-ils à votre goût, ces fruits de notre jardin ? - Mais qu'importe cela aux arbres ? Que nous importe, à nous autres philosophes !... § 10

img

Nietzsche Friedrich

F. Nietzsche, Généalogie de la morale. LGF - Livre de Poche, 2000.

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus